Actualité

Résiliation assurance auto pour non paiement 2015-05-18

non-paiement des primes

Plusieurs motifs peuvent amener un assureur à résilier une assurance auto. En effet, conformément à la loi en vigueur, la compagnie d’assurance peut procéder à la résiliation d’une assurance auto au terme de l’échéance mais aussi en cours de l’échéance pour des motifs précis. Parmi les motifs de résiliation d’une assurance auto, le plus fréquent est le non-paiement des primes. En effet, durant le contrat, l’assuré peut faire face à des difficultés financières  suite à une perte d’emploi dû à un licenciement ou à une démission ou aussi suite à un changement de situation professionnelle, et également suite à un événement personnel (mariage, naissance d’un enfant, etc…). Dans ces cas, la compagnie d’assurance se voie dans l’obligation de résilier l’assurance auto pour non paiement.

Mais il arrive aussi souvent que l’assuré change de banque pour diverses raisons (changement de situation professionnelle, déménagement) qui l’oblige à changer de banque. Dans ces cas, il est dans son devoir de communiquer son nouveau relevé d’identité bancaire (RIB) à son assureur afin que le prélèvement automatique puisse être réalisé sur le nouveau compte. Mais dans certains cas, le chargé de clientèle auprès de l’assureur oublie de mettre à jour le fichier de son client. Aussi, le prélèvement est encore réalisé sur l’ancien compte qui est déjà clôturé,  Ainsi, le prélèvement est refusé. Et souvent, en absence d’investigation de la part de l’assureur, ce dernier procède à la résiliation du contrat d’assurance pour non paiement. Une situation qui va pénaliser l’assuré même si les causes ne lui incombent pas. 

Pour les deux cas, on enregistre certains cas où l’assuré ne reçoive pas une lettre d’avertissement de la part de son assureur pour indiquer que son contrat d’assurance auto va être résilié. Pour le premier cas, vu que la responsabilité incombe à l’assuré, il saura déjà prendre les dispositions nécessaires. Mais pour le second cas, l’assuré peut être amené à conduire sans assurance auto et qu’il ne sera en connaissance de cause que lors d’un accident responsable. 

 

Share Button