Actualité

Le tourisme français dans une impasse 2013-11-05

Secteur touristique français

Le retour du soleil depuis le mois de Juillet n’a pas porté ses fruits aux hôteliers et restaurateurs français. Nulle ne peut nier que la crise actuelle qui sévit sur l’Europe a un impact palpable sur le secteur touristique français. Les déclarations des professionnels du tourisme sur leur résultat du mois de juillet dernier sont inquiétantes.

L’hébergement

En effets, les hébergeurs interrogés par un professionnel du tourisme ont indiqué que leur chiffre d’affaires a diminué de 64% durant le mois de juillet. Certains déclarent même avoir connu la situation la plus défavorable de l’année.

Les opérateurs dans le camping n’ont pas été également épargnés par cet effet crise. Ces opérateurs ont annoncé avoir connu une baisse de leur activité par rapport à l’année précédente. Malgré une nette hausse des réservations, la vente sur place a connu un recul.

La baisse du résultat du secteur tourisme résulte également de la tendance des Français à résigner aux vacances. En effet, nombreux français ont décidé de rester chez eux pour ces vacances d’été. Toutefois, ils se font plaisir dans les restaurants ou les plages privées du coin afin de minimiser leur dépense.

Cependant, certains opérateurs travaillant dans l’hébergement ont réalisé de bons résultats. En effet, les sites de location de logement entre particuliers ont vu leur chiffre d’affaires augmenter.

Les hébergements atypiques qui sortent de l’ordinaire comme les maisons flottantes ou les yourtes ont été également très prisés pour les vacances de courts séjours. Ces types d’hébergement attirent de plus en plus de personnes, surtout les vacanciers avides d’aventure et de plaisir

La restauration

Comme l’hébergement, cette activité du secteur touristique a affiché également de mauvaises performances durant le mois de juillet dernier. La baisse de leur chiffre d’affaires s’estime à 10% voire 15% dans les restaurants de chaîne.

En effet, la fréquentation des restaurants a été délaissée par la majorité des Français. Avec la crise, la plupart des ménages opte pour la cuisson de leurs mets à la maison afin de réduire leur dépense.

Le relèvement de la TVA en 2014 ne fait que renforcer l’inquiétude des opérateurs de la restauration. Cette nouvelle mesure entrainera un effet nocif dans le secteur.

Les opérateurs annoncent un rétrécissement du début de la saison haute après le 25 juillet. Tous mettent donc leur espoir sur le mois d’août et table sur une réalisation exceptionnelle de chiffres d’affaires afin de relever leur bilan estival largement négatif.

Share Button